L’Amour et moi

Ce soir, j’ai eu besoin d’écrire dans mon journal intime qu’est mon blog. Finalement, journal pas si intime car il est partagé avec vous.

Désolée pour le roman, et BRAVO à ceux qui liront le tout ♥

Voilà un sujet sensible, voire tabou, pour moi. L’Amour. L’Amour et moi c’est compliquée, c’est un lien brisé.

Je suis de ces personnes qui ont beaucoup de mal avec les relations humaines. Ce sont bien les choses les plus compliquées à gérer je trouve.

Je parle de l’Amour amoureux et de l’Amour amitié. Pour moi, deux choses très difficiles. Ca peut paraître bête, ridicule mais c’est ainsi.

J’ai pas mal douillé en amitié, donc aujourd’hui je ne suis plus la même qu’il y a 6 ans, j’ai changé. Des barrières ce sont dressées tout autour de moi, et je n’exprime plus ce que je ressens. J’ai une amie qui m’en a d’ailleurs parlé il y a quelques temps.

J’étais avant, l’amie très tactile, très câline, qui disait des mots d’amour, qui envoyait des sms souvent, donnais des nouvelles souvent. En remarquant que c’était généralement dans un sens que ça allait. Donc j’ai tout stoppé. Et je suis devenue l’amie qui ne dit rien. Qui garde pour elle. Mais qui est là si on a besoin d’elle, toujours. Je crois que par le passé, les véritables amies que j’ai eu sont celles que j’avais lorsque j’étais dans le Sud Est de la France. J’étais bien avec elles, je ne me sentais pas jugé, je ne sentais pas que l’on me mentait ou autre. J’étais bien avec elles.

Puis il y a l’Amour. Ce sentiment si particulier pour nous tous. Nous le cherchons, nous le trouvons, nous le quittons, nous le ressentons.  Ce sentiment qui pourtant m’a détruit.

Parfois, je rêve de n’avoir eu qu’Alex dans ma vie, alors peut-être, même sûrement, je ne serais pas celle que je suis aujourd’hui dans cette relation.

Bientôt 8 ans et demi avec lui, et autant de temps à ne rien lui montrer. A ne pas être tactile avec lui, à lui dire très peu, trop peu de mots.

J’ai eu 2 relations sérieuses par le passé avant Alex, les autres, justes des histoires comme ça.

La première a duré 4 ans, de mes 14 ans à mes 18 ans. Cette relation qui m’a appris ce qu’étais l’amour, mais aussi le chagrin. Le fait de se sentir trahit à chaque fois, de savoir que l’on te ment. Puis un jour, j’ai mis fin à celle-ci, non sans peine. Mais ce n’était pas si simple car nous continuions à nous voir, en cachette de sa nouvelle petite copine qui ne vivait pas dans notre ville. Il rentrait les week-ends. Et je retombais dans ces bras. Quelle faiblesse, quelle personne faible j’ai été ! Plus jamais je ne ferais cette erreur. Et pourtant…

1 an et demi s’écoule, dans les conquêtes, les jeux, l’insouciance. Puis je rencontre quelqu’un qui me connait déjà mais que moi je ne connais pas. On se taquine, on e se cherche, puis on finit par se trouver. 1 an et demi ensemble, et le seul tord qu’il a eu, c’est de me « tromper », soi-disant rien de physique, mais des sms très subjectifs c’est déjà beaucoup pour moi. Nouvelle baffe dans la tronche, je viens d’avoir 20 ans. Puis, je pardonne, toujours aussi faible. Mais je crois que c’est à ce moment là que j’ai commencé à changer, un peu. Des disputes, beaucoup de disputes. Puis du jour au lendemain il me quitte. J’ai appris un peu plus tard par des personnes de sa famille que c’était parce que nous n’étions pas de la même culture mais je me suis rendue compte par la suite que c’était faux. Il était en fait déjà avec une autre personne. Je ne rentrerais pas dans les détails ici, mais je suis retombais dans ses bras, lorsque ces DEUX copines ne l’époque n’étaient pas là. Puis j’ai réussi à le sortir de ma vie, mais ce n’était pas ce que lui souhaitais à ce moment-là. Il me cherchait constamment. Puis j’en ai eu assez. J’ai tout faire pour tirer un trait sur lui. Nous travaillions ensemble, avec lui et sa copine (à qui je n’en ai jamais voulu même si j’ai pu laisser penser le contraire, mais j’étais bête, donc si tu passes par ici, petit clin d’œil pour toi, et désolée de m’être mal comportée avec toi), je ne vous raconte pas comme j’ai souffert de tout ça…

Puis, j’ai voulu me venger. Et je sais qu’il en a souffert car il me l’a dit bien longtemps après. J’ai enchainé les conneries, les aventures sans lendemain, jusqu’à faire une grosse erreur et vivre avec quelqu’un. Qui fut une de mes plug rosses erreurs. Puis j’ai tout quitté en 2009, cet homme avec qui je vivais, cet endroit où je travaillais. J’ai rencontré des belles personnes dans ce nouvel endroit, qui ne sont plus aujourd’hui des amies mais qui l’on peut être vraiment jamais été finalement quand je vois pourquoi ces amitiés se sont terminées.

Ces amies, pas les amis, m’ont beaucoup manqué, et souvent je pense à l’une d’entre elles, qui travaillent dans le même groupement que moi mais je crois qu’elle ne le sait pas. J’ai été dure dans mes paroles avec elle car je souffrais tellement de cet ultimatum que l’on m’imposait.

J’ai rencontré Alex, j’avais 22 ans. J’étais heureuse avec mes ami(e)s et je pensais pouvoir être heureuse avec lui et eux. Mais non, ils m’ont demandé de choisir entre lui et eux (elles). J’ai pris un risque, j’ai choisi l’Amour. Quel ami peut demander cela ???

Je suis très vite tombée amoureuse de lui, il m’a fait oublier l’ancien amour en un claquement de doigts. Nous étions tous les deux des jeunes adultes pas très sérieux dans ce genre de relation. Mais nous avons grandit ensemble. Nous avons été très bêtes sur plusieurs points dès le début. Je me suis entêtée à ne rien lui montrer, vu que lui aussi un jour il me trahirait, il partirait.

Je dois dire que je n’ai jamais eu une belle image de l’homme. J’ai toujours eu cette image de celui qui trahit, celui qui part. Et je sais bien pourquoi…

Aujourd’hui, j’ai 31 ans, et je suis toujours cette amoureuse qui ne dégage pas d’amour, qui a un « cœur de pierre » comme il le dit si souvent et qui fais souffrir son Amour. Je ne sais plus donner, je ne sais plus recevoir non plus. Comment faire ? Comment réussir à s’ouvrir, à faire confiance après tout ça ? C’est triste à dire, mais il prend pour ces connards qui ont bousillé mon cœur si jeune. Alors c’est pour cela que je dis que parfois, je voudrais n’avoir connu que lui, et être celle que j’étais à 14 ans : collante, passionnée, aimante.

Alors, mon Amour, je sais que je suis très difficile à vivre, très difficile à cerner. Comme me dis une de mes collègues, il faut me creuser pour découvrir ce qu’il se cache. Mais toi tu as beau creuser, tu y trouves un puit sans fin car je ne sais pas, je ne sais plus faire tout ça, et je m’en veux tellement.

Lorsque je me laisse à penser à l’avenir, je nous vous vois, tous les 2, amoureux fous. Comme au premier jour. Bon même si le début de notre relation fut déjà tumultueux… Mais on est comme ça, c’est ce qui nous caractérise.

Nous avons grandi ensemble, évoluer et je t’aime pour l’éternité quoi qu’il puisse advenir.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Maman de Maeva, Nathan et Lucas, je partage ici mes petits moments de mère et femme parfois un peu dépassée par la vie.
Un petit mot fait toujours plaisir.
Merci d’être m’avoir lu ♥

Commentaires sur Facebook

Commentaires sur Facebook

Mademoiselle Mam'

Maman de Maeva, Nathan et Lucas, je partage ici mes petits moments de mère et femme parfois un peu dépassée par la vie. Un petit mot fait toujours plaisir. Merci d'être m'avoir lu ♥

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Facebook

By laeti
Top