Je n’aime pas être enceinte

Voilà un petit moment maintenant que ce billet traine un peu dans ma tete car je me suis souvent demandé “ai-je vraiment le droit de ne pas aimer cet état quand des femmes se battent pour le devenir?” mais je n’ai plus envie de me culpabiliser et je pense avoir aussi le droit de ne pas aimer etre enceinte.

Je n’ai pas eu des grossesses faciles, celle-ci n’est pas terminée que je crois qu’elle a déjà été la pire.

En t’épargnant la case fausse couche, qui restera toujours dans ma tete, je vais te faire un petit point sur les 2 grossesses menées à terme et sur celle-ci à presque 30 semaines.

Commençons pour ma grossesse pour MiniMa… comme beaucoup d’entre nous, j’ai été malade les 3 premiers mois et supra fatiguée. J’étais heureuse, heureuse de porter la vie. J’adorais passer les échos et découvrir ce petit bonheur qui grandissait au creux de moi. Puis à 5 mois, j’ai appris que c’était une petite minimoi et là j’ai versé des larmes de joie. Mais 2 semaines plus tard, je me suis retrouvée aux urgences pensant que j’avais fissuré ma poche des eaux. Mais que neni, en fait j’avais mon col qui était dilaté à 2. En même temps, avec le patron que j’avais et les 1h30 de route le matin et idem le soir je pense que ça n’aidaient pas. Du coup, à 5 mois et des poussières j’ai été alitée TOTALEMENT avec interdiction de me lever sauf pour me laver et aller aux toilettes. J’ai gonflé comme bibendum. Dès que j’ai eu le droit de me lever, j’ai accouché mais tout ça ne m’avait toujours pas dégoûté. J’aimais me voir enceinte, j’aimais ce ventre qui s’arrondissait, ces petits coups que je sentais. J’aimais moins les cotes qui souffraient des coups de pieds que ma fille aimait me donner. Par contre, j’ai détesté les 20kg de pris… Je suis passée de 60kg à 80kg, poids que je n’ai jamais réussis à reperdre.

Enceinte de MiniMa à 38SA et 5 jours, j'accouchais 2 jours après.
Enceinte de MiniMa à 38SA et 5 jours, j’accouchais 2 jours après.

9 mois plus tard, j’ai remis ça… Et oui, je te dis que ça ne m’avais pas dégoûte. Pas malade pour un sou, et pas tellement fatiguée non plus. Le Top, jusqu’à ce que… (en fait, oui il y aura toujours ce “jusqu’à ce que…) je débarque aux urgences maternité à 6SA pour cause de saignements. Verdict, j’ai un décollement de l’oeuf et bébé risque de partir. Du coup, j’ai été sous traitement pendant 3 semaines mais également alitée, sans oublier que j’avais ma fille à m’occuper… Au bout des 3 semaines, c’était bon, tout était revenu dans l’ordre, j’avais même pu reprendre le travail. Mais à 2 mois j’ai été arrêtée jusqu’à la fin de ma grossesse. D’une part, à cause de mon col qui m’avait joué des mauvais tour avec ma fille mais aussi car j’avais déjà des contractions. Je n’étais pas alitée mais j’avais ordre de me reposer au maximum. Je pense que c’est à cause de cette période que ma fille est devenue très vite autonome. A partir de 7 mois, les douleurs au niveau de la symphyse pubienne se faisaient de plus en plus intense jusqu’à ne plus pouvoir dormir à la fin de la grossesse car peu importait la position que je prenais, je souffrais à en pleurer. Puis MiniNa est arrivé à 40SA+2 après un décollement des membranes (ouiiiiiiiiiiiiiiiilllllleeeeeee). Je n’étais pas dégoûtée, non non toujours pas. J’adorais toujours autant mon bidon qui s’arrondissait, les coups de mon fils et meme faire mes photos chaque semaines. Meme les 14kgs pris ne me sont pas restés en travers de la gorge vu que je n’avais pris que le poids de bébé, du placenta, du LA et j’étais pleine d’eau. Du coup j’ai tout perdu en seulement 4-5 jours. Mais n’oublions pas que j’avais encore quasiment tous les kilos que j’avais pris pour ma fille.

Enceinte de MiniNa à 37SA
Enceinte de MiniNa à 37SA

Après l’accouchement, la grossesse ne me manquait pas du tout, contrairement à après ma fille. On voulait un troisième mais pas de suite, on attendait que les enfants grandissent bien et que Maeva entre en primaire. Enfin, c’est ce que l’on avait décidé 2 mois avant que MiniLu bouscule nos plans.

J’ai appris que j’étais enceinte le 8 juillet 2015 (je me rappelle très bien cette date car c’était le premier jour de mes dernière règles pour ma fille en 2011) et j’ai fondu en larmes. Je le savais très bien, je le sentais. Je connais parfaitement mon corps et toutes ses réactions et là j’étais persuadée. Je n’ai d’ailleurs meme pas attendu la date de mes règles pour faire un test, j’ai demandé à mon homme de m’en prendre un 3 jours avant et à peine 2 gouttes que PAF c’était ++++++. Larmes, larmes et larmes. J’ai appelé ma maman pour lui dire, elle était très heureuse mais me demandais si je souhaitais le garder. Mon homme aussi était heureux mais moi clairement NON. Je ne savais meme pas si je voulais le garder. J’étais juste totalement bouleversée.

Je pensais à mon travail mais aussi à une toute nouvelle organisation et aux finances. Ces derniers points n’ont jamais auparavant entravés mon envie d’avoir un enfant car quand on veut on peut et on a voulu et on a pu. Mais voilà, je ne me sentais absolument pas prete à refaire un enfant. Nous retrouvions un semblant de vie avec nos 2 grands et nous avions décidé de ne pas faire ce troisième, pas tout de suite en tout cas voire meme pas du tout comme je le disais ici. Nous avons décidé de le garder mais je n’arrivais pas à me faire à cette grossesse et dès lors j’ai su que je n’aimerais pas cette grossesse d’ailleurs, je crois que bébé me l’a fait payer. Les vomissements 2 à 3 fois par jour, la fatigue intense tout ça n’a pas aidé. D’ailleurs, j’ai toujours de temps en temps des vomissements et je pense que ça sera le cas jusqu’à la fin. A 12SA on nous annonçait de mauvaises nouvelles, je suis ensuite passée par une biopsie que j’ai extremement mal vécue. Ca peut paraitre banal et anodin pour beaucoup de femmes mais ça a été pour moi un réél traumatisme, je ne saurais expliquer pourquoi. Puis une fois que nous avons su que ça allait, nous avons soufflé et j’ai commencé petit à petit à “profiter” et à acheter pour Bébé mais bizarrement sans le meme enthousiasme que pour les précédentes grossesses. Puis à notre deuxième écho, on nous annonçait d’autres choses. Du coup, je n’ai jamais réussi à me projeter réellement dans l’avenir, avec cette nouvelle grossesse. Je déteste me voir m’arrondir malgré le fait que je ne prenne que très peu de poids (à 30Sa presque j’en suis à 3kg) mais mon ventre ne me plait pas, mon corps, que je détestais avant me donne envie de pleurer à chaque fois. A chaque échographie j’appréhende ce que l’on va me dire.

Je n’arrive pas à me sentir bien dans cette grossesse. Pourtant, je l’aime notre Lucas, oh oui je l’aime autant que son frère et sa soeur. J’aime ses coups qui sont tout doux contrairement à mes deux autres minis. Mais voilà, je n’aime pas cet état. Je ne me sens pas forcément très bien de l’avouer car comme je le disais, énormément de femmes n’attendent que ça et bien moi je n’attends qu’une chose c’est avoir mon MiniLu entre les bras et de le présenter à notre petite famille. Bon, je demande par contre qu’il s’accroche encore au moins 7 semaines car bon je ne sais pas trop s’il est décidé… Je me sens triste, je n’arrive pas à vivre complètement cette grossesse, cette dernière grossesse, la der des der et je sais que ce bidon ne me manquera pas du tout.

Ce que je n’aime pas non plus c’est de ne plus me sentir maître de mon corps, ne plus faire ce que je veux avec. Comme l’impression que ce corps ne m’appartient plus pendant quelques mois et ça je n’aime pas, je n’aime plus plutôt. Il y a des choses que je n’arrive plus à faire ou qui me fatigue en 2 secondes. Bref, je n’aime pas être enceinte.

Enceinte de MiniLu à 29SA
Enceinte de MiniLu à 29SA

C’était le roman du jour..

Rendez-vous sur Hellocoton !

Maman de Maeva, Nathan et Lucas, je partage ici mes petits moments de mère et femme parfois un peu dépassée par la vie.
Un petit mot fait toujours plaisir.
Merci d’être m’avoir lu ♥

Commentaires sur Facebook

Commentaires sur Facebook

Mademoiselle Mam'

Maman de Maeva, Nathan et Lucas, je partage ici mes petits moments de mère et femme parfois un peu dépassée par la vie. Un petit mot fait toujours plaisir. Merci d'être m'avoir lu ♥

6 pensées sur “Je n’aime pas être enceinte

  • 14 janvier 2016 à 9 h 22 min
    Permalink

    Oh lala dur dur ma pauvre! Je comprends que tu n’apprécies pas être enceinte. Il faut dire que la vie ne t’a pas épargnée de ce côté-là…
    Je comprends ce que tu veux dire quand tu affirmes que tu n’as plus le contrôle sur ton corps, que tu ne peux plus faire ce que tu veux. Je ressens la même chose. On se sent en quelque sorte prisonnière. Par contre, ça doit être encore plus difficile quand la grossesse ne se passe pas très bien. Je n’ai pas à me plaindre, personnellement. Je suis très gâtée par la nature car mon corps gère très bien la grossesse.
    Est-ce que tu as allaité tes enfants? Je te demande ça concernant les kilos que tu n’as pas réussi à perdre. Perso, j’ai allaité ma fille et après 4 mois j’avais perdu 18 kilos en faisant juste un petit régime weight watcher. Après si tu n’adhères pas à l’allaitement, je comprends. C’est juste une idée comme ça pour t’aider 🙂
    Je te souhaite beaucoup de courage en tout cas. Les premiers temps vont peut-être être un peu compliqués mais très vite chacun trouvera sa place et tout roulera.

    Répondre
    • Mademoiselle Mam'
      15 janvier 2016 à 12 h 42 min
      Permalink

      Oui j’ai allaité mes petits. Ma fille 2 mois et demi et effectivement j’avis commencé à perdre mais une fois le sevrage terminé j’ai tout repris 🙁

      Répondre
  • 12 janvier 2016 à 22 h 27 min
    Permalink

    Ma pauvre tout n’a pas été rose 🙁 Très beau bidon en revanche. J’adore. Pas 1 seule vergeture en plus ! Quelle veinardde 😀
    Moi aussi j’ai été alitée (bon pas aussi longtemps) donc je sais ce que c’est

    Répondre
    • Mademoiselle Mam'
      13 janvier 2016 à 12 h 12 min
      Permalink

      Ohhhh sisisis pas mal de vergetures que j’ai reçu de la grossesse de mon premier fils mais bon elles s’estompent très vite donc c’est pas grave 🙂

      Répondre
  • 4 janvier 2016 à 13 h 48 min
    Permalink

    Ton article me touche. C’est ton droit de ne pas aimer cet état. Et puis, ne pas aimer être enceinte ne veux pas dire ne pas aimer son bébé. Courage!

    Répondre
    • Mademoiselle Mam'
      9 janvier 2016 à 18 h 00 min
      Permalink

      Exactement 🙂

      Merci beaucoup à toi également!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Facebook

By laeti
Top