Maman active ou maman au foyer: J’ai choisi…

Je reviens ce soir avec un billet qui me tenait à coeur.
J’ai mis un peu de temps pour l’écrire mais je voulais qu’il reflète vraiment ce que je pense et surtout qu’il ne froisse personne.

Le titre est assez évocateur pour que j’introduise plus cet article.

Je travaille depuis que j’ai 16 ans. Alors oui bien entendu, c’est plus “taffer” rapidement l’été ou pendant les vacances scolaires ou bien dans la restauration rapide (pendant 4 ans tout de même!!!) que de travailler en se levant tous les matins, prendre sa voiture et se poser au bureau avec une tasse à la main pour commencer la journée. Il ne m’est jamais venu à l’idée d’arrêter de travailler pour m’occuper de mes enfants ou encore de travailler chez moi.

J’ai toujours imaginé mon avenir avec mes enfants, mon homme et mon boulot et c’est exactement comme ça que je vis aujourd’hui, et plutôt TRES bien même.

J’ai dû arrêter de travailler durant 1 an et demi et donc m’occuper de ma fille puis de mon fils (grossesse = arrêt = chomage tu connais? Moi que trop…). J’ai profiter à fond la caisse de passer du temps avec mes amours. Maeva n’avait même pas 1 an quand j’ai dû m’arrêter et je l’ai gardé jusqu’à ce qu’elle ait 2 ans et demi. J’ai pu profiter également de mon fils de sa naissance jusqu’à ses 8 mois. Je n’avais pas eu la chance de voir ma fille “grandir” jusqu’à ce moment, c’est pourquoi je suis ravie d’avoir vécu cela avec mon fils. On s’est bien rattrapé.
Tout est beau tout est rose, oui mais non…

Voilà qu’en tant que femme qui a toujours travaillé, qui a toujours voulu se débrouiller seule, cette envie de partir bosser le matin est revenue au galop. J’ai donc décidé de stopper ma période de chômage rapidement et de retrouver un boulot…et c’est là que les angoisses commencent : mais comment je vais faire pour faire garder mes enfants? les places en crèche, j’en rêve mais j’en ai pas assez par chez moi pour le nombre de petits etc… Toutes ces questions qui te trottent dans la tête et qui te donnes l’impression pour le coup d’être une mauvaise mère car si on fait des enfants ce n’est pas pour que les autres s’en occupent, qu’ils disent…

Mais voilà, cette envie est trop forte, ça me manque d’être une femme qui travaille. J’en ai plus que marre d’être qu’une maman qui change les couches, qui fait la bouffe pour son homme tous les soirs, qui fait toujours la même chose en fait. Marre d’être un pantin qui répète ces mouvements constamment.

C’est alors qu’un jour tout s’est enchainé… J’ai trouvé un boulot, le lendemain j’avais une place en crèche pour ma fille et 1 semaine après, une nounou pour mon fils!! JE REVIS!

MERE INDIGNE? Oh oui beaucoup de gens pensent que c’est mal de travailler et d’avoir des enfants car comme je le disais “on ne fait pas des enfants pour que les autres les gardent”. En attendant, aujourd’hui, je suis une autre, je suis épanouie, j’adore mon travail.

J’adore récupérér ma fille à la garderie après l’école et la voir courrir dans mes bras et m’embrasser et me dire que je lui ai manqué alors que ça fait à peine 7h que l’on ne s’est pas vu.
J’adore récupérer mon fils à la crèche qui fait de même et qui crie “mamannnnnnnnnnnnn” et me saute dans les bras le soir.

Les moments que j’ai avec eux sont d’autant plus précieux, j’en profite encore plus.

Mon travail est mon éxutoire et il me fait grand bien et je pense que pour ma famille il le fallait car une maman qui ne va pas bien, donne des enfants qui sont dans le même état.

J’ai toujours eu ce modèle de parents qui travaillent, où les enfants restent à la garderie, au centre de loisirs ou à l’étude le soir. Je n’ai pas été traumatisé pour autant.

J’ai donc choisi et ce depuis bien longtemps maintenant que je serai et resterai une maman qui travaille et qui bouffe ses amours de bisous le soir…
Pour terminer, je dirais que toute maman qui porte de l’amour à son enfant n’a pas à être jugée sur sa façon d’élever ses enfants : qu’ils soient gardés en collectivité ou en nounou ou bien par sa maman, le plus important c’est cette alchimie qu’il y a entre eux et nous et que nous sommes TOUTES des mamans qui déchirennnnnnnnnnnt!

Hebergeur d'image

Rendez-vous sur Hellocoton !
Mademoiselle Mam'

Maman de Maeva, Nathan et Lucas, je partage ici mes petits moments de mère et femme parfois un peu dépassée par la vie.
Un petit mot fait toujours plaisir.
Merci d’être m’avoir lu ♥

N'hésitez pas à partager si vous avez aimé ♥
20

Comments

comments

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Mum Taupe 26 mai 2015 at 10 h 24 min

    J’adore ton article dont j’ai trouvé le lien chez les panique ! avec un parcours un peu différent je ressens exactement à la même chose, bravo d’avoir reussi à poser des mots sur tout ça.

    • Laeti
      Reply Laeti 26 mai 2015 at 10 h 40 min

      Merci 🙂

  • Reply Anonymous 6 novembre 2014 at 3 h 56 min

    Je n’avais pas eu la chance de voir ma fille “grandir” jusqu’à ce moment, c’est pourquoi je suis ravie d’avoir vécu cela avec mon fils. On s’est bien rattrapé.–> les gens disent ça souvent pour se consoler mais en réalité on n’attrape jamais le temps perdu. Ce que tu rates avec sa fille c’est perdu pour toujours, et ton fils n’est pas ta fille n’est ce pas ?

    Mon travail est mon éxutoire et il me fait grand bien et je pense que pour ma famille il le fallait car une maman qui ne va pas bien, donne des enfants qui sont dans le même état.–> je suis d’accord avec toi à 300% mais on peut se demander aussi pourquoi tes enfants ne te suffisent pas hein ? les premières années c’est tellement précieux

    Je sais bien que tu ne veux pas dire qu’une femme qui reste à la maison ne travaille pas (à vrai dire je connais plein de femmes qui m’avouent adorer aller au boulot pour se reposer), je suis sûre que tu es heureuse parce que tu as un boulot que tu adores (mais c’est loin d’être le cas… hein ?)

    • Reply Ce Monde A Moi 6 novembre 2014 at 10 h 25 min

      Bien sur que le temps perdu est définitiement irratrappable. Je ne dis pas cela pour me consoler mais simplement pour montrer mon ressentis vis à vis des 2 situations.

      Dans un sens on peut dire que oui mes enfants ne me suffisent pas car il ne faut pas oublier non plus qu’avant d’être une maman je suis aussi une femme et j’ai besoin de voir du monde. Dans mon travail, je vois que je peux être utile aussi dans autre chose que de m’occuper de mes amours. Puis, nous avons aussi besoin d’argent, il ne faut pas se le cacher et si je reste chez moi à m’occuper de mes enfants, qui me donnera de l’argent pour les élever correctement? Ce n’est pas avec un salaire de 1500€ de mon homme que l’on pourrait vivre et comme je disais dans mon billet, je n’ai besoin de l’aide de personne pour me débrouiller donc les sous que je pourrais potentiellement avoir par la CAF (ce qu’il m’étonnerait au vu déjà de nos demandes passées lorsque j’étais au chomage) je n’en veux pas. Aujourd’hui nous gagons suffisament bien notre vie pour offrir plein de choses à nos enfants, vacances etc… Je sais bien que l’amour suffit pour les enfants, mais ce n’est pas avec de l’amour que l’on peut achter des fringues ou bien leur faire des beaux cadeaux entre autres.

      Ah oui non je n’ai jamais dis qu’une femme qui reste à la maison est une femme qui ne travaille pas, loin de là! Ne pas oublier qu’il y a la maison à s’occuper, des enfants, du repas etc! Donc non ce n’est pas de tout repos, je l’ai fait donc je sais aussi de quoi je parle mais juste ce n’est pas pour moi. Je suis heureuse car j’ai mes 2 enfants, mon homme qui me comblent mais mon boulot que j’aime beaucoup fait aussi parti de ma vie et de ce bonheur car je sais dans quel état j’étais sans travailler (fini en dépression…) je ne veux plus jamais ressentir ça et que mes enfants me voient mal. Aujourd’hui, nous sommes tous les 4 heureux et quand mes enfants, parfois avec mon homme, viennent me chercher au boulot, ils sont très contents. J’ai beaucoup culpabilisé par le passé de travailler mais aujourd’hui ce n’est plus le cas. Nous avons besoin de gagner notre vie, et on sait tous qu’aujourd’hui c’est très compliqué. Si j’avais pu garder mes enfants, rester chez moi et travailler et toucher le même salaire, avec une VRAIE vie sociale (en voyant des personnes différentes chaque jour, en discutant avec mes collègues etc…), alors OUI je serais rester à m’occuper de mes enfants avec grand plaisir mais ce n’est malheureusement pas possible.

    Leave a Reply

     

    Facebook

    By laeti
    Top